Qui suis-je ?

Sébastien Gaudin Lahulière,

Enseignant de l’Education Nationale

Diplômé du concours « CAPES de Mathématiques » en 1996, j’ai toujours enseigné au sein de cette « Grande Maison » qu’est l’Education Nationale.

Depuis quelques années maintenant, je cherche à exercer mon métier différemment, avec l’objectif constant de mettre mes compétences au service de ceux qui en ont le plus besoin. Les enseignants sont contraints dans le cadre de leurs fonctions et doivent accepter de voir leur métier évoluer dans des directions qu’ils ne partagent pas toujours.
C’est la principale raison qui m’a amené à envisager mon parcours professionnel autrement. L’idée de créer un centre de formation et de soutien scolaire est venue naturellement : elle est en adéquation avec mes convictions, mes envies, mes valeurs.
Dès la rentrée de septembre 2018, je travaillerai à temps partiel pour l’Education Nationale, afin de poursuivre le développement de ma toute jeune entreprise.

Expert dans ma discipline, les mathématiques, c’est en premier lieu dans ce domaine que Formaths&plus fournira ses services.
Le besoin est réel et le nombre de sociétés ayant pignon sur rue en atteste. Ces « géants » du soutien scolaire sont fort bien structurés et dans la capacité de dépêcher leurs intervenants (beaucoup sont des étudiants à partir de Bac+3) sur tout le territoire, au domicile de leurs clients.

            Mes convictions

Enseigner est un métier ! Si, si…
J’ai souvent eu à échanger avec des parents d’élèves en réunions de bilan, me demandant, hésitants, si des cours particuliers permettraient à leur enfant de progresser… Oui, évidemment. Il n’y a pas là une remise en question de l’enseignant qui ferait mal son travail. Les parents réalisent par eux-mêmes que le contexte de la classe ne permet pas à leur enfant de surmonter des difficultés devenues trop grandes. Mon conseil : si vous recherchez un enseignant pour des cours particuliers, la mention « recruté à Bac+3 » n’est pas un gage de qualité. Avoir des connaissances est une chose, savoir les communiquer en est une autre. Enseigner s’apprend en enseignant et c’est l’expérience qui permet au professeur d’adapter son approche à chaque élève.

Pour ma part, j’ai toujours eu à cœur d’assurer le suivi sur l’année d’un ou deux élèves en cours particuliers hebdomadaires  : les élèves, leurs parents et moi-même ne pouvons que nous satisfaire de constater la réussite et voir les efforts enfin récompensés.

      Les bons ingrédients…

Comme un plat en cuisine, la réussite d’un cours particulier est le résultat d’un subtil mélange entre ingrédients de qualité. J’en compte trois :

> Les parents
le site est encore en construction

> L’enfant
le site est encore en construction

> l’enseignant
le site est encore en construction